•  
  • Culture Coaticook
  • Société d'histoire
  • Pavillon des arts
  • Musée Beaulne
  • Harmonie
  • Coatic'Art
  • Bibliothèque
 
Entête

Le Courant

Automne 2017 | 19

Coop Funéraire de Coaticook

40e Anniversaire de la Coopérative Funéraire de Coaticook

La Coopérative Funéraire de Coaticook célèbre en 2016 son 40e anniversaire. Quarante ans d’existence comportent nombre de décisions et d’actions nécessaires à l’obtention de la réalité à laquelle nous avons droit maintenant. La Coopérativr funéraire de Coaticook a su démontrer au cours des ans une détermination toujours présente et une vision grandissante afin atteindre les buts fixés. Les débuts de la Coopérative funéraire de Coaticook vinrent des idées d’abord partagées par M. Antonio Tremblay et de M. Fernand Jubinville. L’intérêt d’une Coopérative funéraire pour la région de Coaticook était-il présent? Ce questionnement était au cœur des préoccupations dès le départ. Il est important de mentionner que les fondateurs, en 1975, avaient du culot et une foi totale dans ce projet. La première rencontre de formation eu lieu en 1976 au sous-sol de l’église St-Jean. Dès le départ une réunion s’organisa dont le but était de connaitre l’intérêt du public vis-à-vis La mise en place d’une Coopérative funéraire. Suite à une consultation du public, l’intérêt de ce dernier démontrait que le besoin d’une Coopérative funéraire était souhaité. L’intérêt était en effet bien présent et la décision de fonder l’organisation fut ainsi prise. Le premier Conseil d’administration se compose ainsi :
Fernand Jubinville, président
Georges E. Rivard, vice-président
Réal Tremblay,secrétaire
Antonio Tremblay, trésorier
Thérèse Péloquin, administrateur
Roméo Riendeau, administrateur
Léandre Quirion, administrateur
Ce dernier, M Léandre Quirion, deviendra le premier directeur de funérailles.

Les premières actions à poser d’abord seraient de définir une mission, organiser des offres de service aux membres, établir une visibilité dans le milieu, concevoir un logo, établir un compte bancaire et tenir les minutes. Rapidement on procède à faire la demande de création de l’organisme auprès des autorités gouvernementales afin d’obtenir une charte et des institutions financières. Par la suite, la vente des cartes de membre devient une composante élémentaire et l’organisation d’une levée de fonds permettront ainsi à l’organisme les acquis nécessaires pour voir à l’achat d’un établissement et tous les autres compléments pour la mise en place de l’organisme.
Des difficultés se présentaient à l’approche de l’achat de certaines maisons. C’est à se demander si la malchance ne portait quelques noms. Quelques temps après des recherches réfléchies, une première maison fut choisie en raison de son emplacement et de sa grandeur. La maison de Réal Langevin fut choisie suite à ses tentatives difficiles. L’achat d’une maison cependant nécessitait aussi l’obtention d’un prêt de la part d’une institution financière. Le prêt s’élevait à un montant d’environ 100,000$. Quelques démarches auprès des institutions financières menèrent à l’obtention d’un prêt qui fut accordé par la Caisse Desjardins de Compton. Suite au prêt qui permettait l’acquisition de la maison et d’autres nécessités, il devenait nécessaire par la suite de procéder à l’élaboration d’un logo représentatif de la Coopérative Funéraire de Coaticook. M. Fernand Jubinville se chargea de l’élaboration d’un logo. La représentation de différents éléments étaient de rigueur. On y retrouve une croix qui représente la religioin, un soleil levant pour l’espoir et la couronne pour la victoire. L’ouverture officielle du Centre funéraire a lieu le 13 février 1977.
Suite à ses démarches de la part de la Cooprative funéraire de Coaticook les opérations débutent en 1978. Il devient très rapidement d’une grande importance de discuter de l’espace offerte. Il est évident que l’espace s’avère restreint. Les familles étant nombreuses, il faut déjà penser à des agrandissements ainsi que des rénovations. L’espace est trop minime et on se doit de mieux circuler entre les salons et augmenter les espaces pour l’arrivée des clients. Il est donc décider de prioriser l’ajout d’un bas-côté. Ceci offrira une meilleure étendue des locaux et permettra d’offrir toutes les surfaces adéquates. Un autre point important est soulevé et concerne la réparation du garage et son aménagement.

Depuis les débuts, les cercueils venaient de la Fédération de Sherbrooke. L’achat des cercueils devaient répondre à certains critères et s’effectuaient à Victoriaville. L’aide marquée de la Fédération de Sherbrooke permit que la livraison des cercueils se fera désormais à Coaticook même. La modification permettra une meilleure gestion et une rapidité accrue des services rendus.

En 1990 on procède à l’embauche du premier directeur général en la personne de Jean-Marie Couture. Ceci s’avérera un atout.
En 1992 nous assistons au 15e anniversaire de la Coopérative funéraire de Coaticook. Un bout de chemin était accompli et les changements à faire pour la bonne suite des choses étaient au rendez-vous. Un tout nouveau dépliant sera produit pour l’occasion afin de refléter une bonne présentation des différents services maintenant offerts. L’achat d’un nouveau corbillard sera effectué cette même année. Mentionnons que l’achat de ce nouveau corbillard n’est sûrement pas un achat farfelu puisque le corbillard existant est de marque Ponctiac et date de l’année 1957. Le personnel portera l’uniforme de circonstance pour les funérailles.
En 2001, c’est l’année du 25e anniversaire. Tout au long des années un travail important est accompli afin de recruter de nouveaux membres et augmenter la clientèle. On peut ainsi compter à ce moment 1880 membres. Notons que la progression du nombre de membre fut constante et que cela nous prouve bien que le travail à se faire connaître et à recruter de nouveaux membres n’a cessé de fonctionner au fil des ans.
En 2002, s’ajoute de nouveaux services. En vue d’aider les familles qui ont à vivre et composer avec la perte d’un enfant. Le plan ‘’Solidarité’’ est un service offert par la Coopérative Funéraire qui s’applique aux membres en offrant la gratuité pour la plus grande partie des frais des funérailles dans une telle occasion. Seront aussi offerts des services de support pour une famille vivant le deuil d’un enfant de quatorze ou moins. Un tel fait que représente la perte d’un enfant provoque incontestablement des effets qui resteront présents toute une vie. Ces événements sont susceptibles d’apporter de réels dommages et apportent aussi leur part de grand découragement et de dérangement. Ces moments difficiles comportent un lot de conséquences et un accompagnement approprié saura fournir d’immense bienfaits. Voilà donc un service de plus qui répondra à un besoin considérable.
En 2004, le renouvellement de la flotte automobile est effectué. Cette même année on verra à l’aquisition d’un porte-urne. Le nouveau projet de projection vidéo-photos sera mis en place. L’année verra aussi apparaître l’offre d’un tout nouveau service ‘’La Traversée’’. Ce service est disponible pour accompagner les personnes vivant un deuil. Cela implique l’accompagnement à la compréhension de ce nouvel événement et les actions à prendre en fonction de ce changement. Ce service sera offert gratuitement afin de donner l’appui nécessaire à toute personne endeuillée sans restriction.
En 2007, c’est l’année du 30e anniversaire. Cette année souligne aussi l’organisation du Congrès provincial de la Fédération des Coopératives Funéraires du Québec. C’est tout un événement à prévoir et il faudra voir à son excellent déroulement. Cette année coÏncidera aussi avec le réaménagement des deux salons. Ce n’est pas une mince tâche que de voir à réaménager ces espaces mais le tout se déroule dans le but d’améliorer les surfaces existantes pour mieux desservir la clientèle tout en respectant le goût de tous. La Coopérative funéraire de Coaticook compte maintenant 2000 membres.
En 2008, différents projets se succèdent afin de voir à l’amélioration des services. Les idées ne manquent pas et on voit à leur élaboration. L’offre de service est toujours au premier plan et les changements qu’apportent les habitudes de vie seront une fois de plus considérés. Outre les changements du point de vue religieux, différents changements dans les nouvelles façons de commémorer un deuil ainsi que les diverses étapes reliées à la mise en terre seront considérées.
En 2010, l’embaumement sera le sujet à discuter et il faudra prendre les décisions en vue de l’amélioration du résultat. L’un des facteurs importants était l’endroit où étaient réalisées les opérations de l’embaumement. Les services faits se réalisaient à Sherbrooke et le transport et les délais encourus causaient sans doute des difficultés. Quelques commentaires étaient faits et stipulaient que quelquefois les corps ne semblaient pas être parfaitement réalisés et ne coïncidaient pas suffisamment à la réalité. La réalisation de la mise en place d’un laboratoire sur place fut donc adopter. Il fut décidé de s’équiper d’un laboratoire ultra-moderne sur place et de voir à l’embauche d’un ou d’une thanatologue qualifié. Un tel métier nécessite de grandes aptitudes et un sens d’empathie et de respect. Mme SoniaPaquette deviendra ainsi la thanatologue attitrée. Son professionnalisme et la qualité des embaumements seront appréciés.
En 2012, le stationnement insuffisant était mis en cause depuis les débuts. De ce fait des dépenses de location de stationnement étaient encourues chaque année. Le stationnement étant inadéquat, par sa grandeur à la Coopérative funéraire du stationnement au supermarché I.G.A. situé en face était nécessaire. Ce fait quoiqu’encourant des dépenses supplémentaires devenaient aussi une amélioration de service car une meilleure capacité de recevoir les véhicules des clients est associé à un service adéquat et complet. Or, le restaurant ‘Le Sardauve’’ situé juste à côté annonçait sa fermeture dans peu de temps. Le restaurant comptait aussi un stationnement jouxtant le stationnement de la Coopérative funéraire. La possibilité d’achat d’une parcelle de terrain touchant le stationnement actuel devenait une possibilité très intéressante. Cette opportunité était très appréciable mais restait à négocier un prix raisonnable pour cette acquisition. Une entente permis d’obtenir une largeur du terrain suffisante pour la somme de 50,000$. Un bon achat qui permettait ainsi de posséder son propre stationnement et à proximité du salon. Cet achat offrira un bénéfice important pour les nombreux clients qui jouiront ainsi d’une meilleure intimité en profitant de ce lieu.
L’année 2012 deviendra aussi l’année de la reconstruction du garage. Ce dernier comptait plusieurs années et nécessitait des réparations importantes. Dans le domaine de la construction les normes avaient changées et puisque ce garage devenait une partie importante de la Coopérative Funéraire de Coaticook les exigences devenaient plus nombreuses. L’une de ces exigences importantes touchait le côté patrimonial du bâtiment. L’importance de l’âge de la maison et son architecture souligne amplement son importance au point de vue patrimoinial. Les rénovations ainsi que la construction du bâtiment devront respecter les règles demandées et offrir des résultats en termes de structure qui sauront répondre aux exigences patrimoniales. Il est évident que la réalisation de ces exigences sauront permettre l’obtention d’un bâtiment stylisé et agréable.

En 2015, s’amorce une année très importante pour les affaires. Elle sera témoin d’une transaction qui engendra d’importants capitaux qui fourniront des conséquences considérables. Des investissements très importants sont effectués pour permettre l’acquisition d’endroits plus nombreux qui offriront les services de la Coopérative funéraire de Coaticook. Les salons funéraires Cass de Ayer’s Cliff ainsi que de Stanstead sont à vendre. Depuis des années ces salons offrent les services funéraires et desservent adéquatement les municipalités de Ayer’s Cliff et de Stanstead. L’achat et l’opération de ces deux salons vont permettre un agrandissement du nombre de clients potentiels et une meilleure couverture dans toute la région. La venue de ces deux salons conduira aussi à une expansion de la clientèle anglophone. L’acquisition de ces salons peut se réaliser pour la somme abordable de 600,000$ plus les frais de notaire et d’agent immobilier. Ceci constituait une opportunité bien saisie d’après les dirigeants. S’ajoute donc deux nouveaux établissements et une nouvelle clientèle à desservir. Une expansion considérable qui amènera son lot de fruits. Cette acquisition nécessite aussi une réorganisation des ressources humaines.

En 2016 l’année du 40e anniversaire sera une année de rétrospective et de fête. Un tel anniversaire se doit d’être mentionné et révèle le besoin d’un tel établissement dans la région. Cet anniversaire nous prouve bien aussi l’efficacité de la Coopérative funéraire de Coaticook en ce qui a trait aux services offerts et la bonne gérance de l’établissement. Le nombre de membres est maintenant en 2016 de 2250 membres ce qui représente 20% de la population. On compte 1897 célébrations funéraires depuis les débuts des opérations de la Coopérative funéraire de Coaticook. Le Conseil d’administration démontre l’équité étant composé d’un nombre égal de membres du conseil d’administration autant du côté masculin que de celui du côté féminin. Une autre performance se réalise.
Relevons maintenant des points importants encourus au cours des années et démontrant la recherche et l’ajout des services offerts dans un but d’amélioration visant la satisfaction des clients. Il faut mettre l’accent sur un élément important de service offert par la Coopérative funéraire soit le service ‘’La Traversée’’. Ce service offre un soutien auprès des personnes connaissant un deuil. Ces personnes se rencontrent pendant dix semaines à raison d’une fois semaine afin de recevoir et d’échanger sur la situation vécue. Cet élément marquant constitue une aide et une entraide importante pour les personnes endeuillées. On y crée un support déterminant par ce groupe de soutien. La personne responsable de ce groupe d’entraide est Mme Jacinthe Fecteau, psychologue et spécialiste dans le domaine. Par son approche, elle apporte réconfort et compréhension. L’ajout du service ‘’La Traversée’’ démontre son efficacité par sa demande toujours grandissante. De plus le service à la clientèle de la Coopérative Funéraire de Coaticook est excellent et agréable et ce service est accessible six jours par semaine. Des personnes qualifiées peuvent donc vous accompagner lors de différents questionnements.

Un second élément très important consiste à la réalisation et la mise en œuvre d’un laboratoire sur place à Coaticook. C’est en 2010 que l’on verra à la création du laboratoire. À venir jusqu’à date les tâches pour l’embaumement des personnes décédées étaient réalisées à Sherbrooke et à Thedford Mines. Une problématique apparaissait soit celle de la distance qui devait être parcourue. Ce service est maintenant offert à Coaticook même et est réalisé de façon impeccable. L’embauche d’une thanatologue qualifiée rendra ainsi ces services de laboratoire d’une grande efficacité. La thanatologue est Mme Sonia Paquette, âgée de 32 ans et mère de famille. Elle aime son métier et veille à accomplir un travail qui rende justice à la personne dont elle exécute l’embaumement et par conséquent est très appréciée des familles et connaissances de la personne défunte.

Un autre élément important concerne l’addition des Salons funéraires Cass de Ayer’s Cliff et de Stansted qui appartiennent maintenant à la Coopérative funéraire de Coaticook. Cette acquisition démontre bien les efforts réalisés dans le but de desservir de plus en plus de personnes et d’agrandir le territoire offrant les services de la Coopérative funéraire. Cet ajout permet une meilleure concurrence dans le marché et une meilleure visibilité.
La Coopérative funéraire de Coaticook est fière du cheminement accompli et désire continuer longtemps le merveilleux travail qu’elle accomplit de jour en jour. Elle reconnait l’apport qu’elle donne à la région et fière de sa contribution par les services qu’elle offre à la population. Il est important de souligner l’implication financière des membres dans la progression de leur Coopérative. Notons aussi l’apport important des milliers d’heures de bénévolat de différents membres et qui constitue une valeur inestimable. La Coopérative funéraire de Coaticook est au cœur de notre région pour le bien de tous.

Le Courant

Le Courant est publié par la Société une fois par année. Membres de la société, historiens professionnels et amateurs partagent avec les lecteurs le fruit de leurs recherches. Les textes sont disponibles en français et en anglais. La publication de cette revue est rendue possible grâce au soutien de commanditaires locaux que nous remercions avec toute notre gratitude.


Société d'histoire de Coaticook

34, rue Main Est
Coaticook, Québec
819 849-1023
Courriel : info@societehistoirecoaticook.ca

Heures d'ouverture
Du mardi au vendredi :
10 h à 12 h
14 h à 16 h
ou sur rendez-vous.

Droits d'entrée : Aucuns

Bases de données

Vous pouvez désormais effectuer une recherche de photos sur nos bases de données en ligne.

Vous pouvez maintenant également faire des recherches dans nos fonds et collections d'archives par le Portail des archives des Cantons-de-l'Est.

Collections

Journaux et photos du Progrès de Coaticook depuis 1950 • Collection du Coaticook Observer des années 1928 à 1938. • Collection de l'Etoile de l'Est de 1928 à 1938.

Services de recherche

Fonds d'archives • Conservation • Bibliothèque • Recherches en archives • Informations généalogiques

Merci à nos partenaires pour leur soutien financier