•  
  • Culture Coaticook
  • Société d'histoire
  • Pavillon des arts
  • Musée Beaulne
  • Harmonie
  • Coatic'Art
  • Bibliothèque
 
Entête

Le Courant

Automne 2001 | 03

Petites chroniques d'histoire..

La présence de familles noires dans la région Coaticookoise
Quelques documents nous laissent croire à la possibilité de la présence de quelques familles noires dans la région. Ainsi, l'origine du nom de la rivière Niger, celle qui se jette dans la rivière Tomifobia, remonterait à 1874. En effet, une colonie noire se serait installée sur les bords de cette rivière suite à la guerre de Sécession. C'est dans la parution de 1874, de l'ouvrage intitulé Forests and Clearings, The History of Stanstead County, que le nom de cette rivière est pour la première fois publié. Dans ce manuel, l'auteur explique l'origine de son nom par l'établissement d'une famille noire du nom de Tatton sur les rives de ce cours d'eau en 1804. Ceci vient contrecarrer l'hypothèse voulant que « Nigger » soit une partie d'équipement de moulin à scie mue à la vapeur et servant à pousser ou à faire tourner les billots sur le convoyeur les amenant vers la scie (cette information nous avait été fournie par monsieur Jacques Boisvert de la Société d'histoire du lac Memphrémagog, celui-ci la tenant d'un monsieur Baldwin de Baldwin Mills).
De plus, à Saint-Armand (Montérégie), une colline porte le nom de « Nigger ». C'est au XVIIIe siècle qu'un paysan de la région enterrait ses esclaves noirs sur ce rocher. Hank Avery, enseignant dans la région de Bedford et d'origine noire, est sur le point de faire connaître officiellement ce cimetière. Monsieur Roland Viau, anthropologue à l'Université de Montréal, a quant à lui, soumis un rapport au ministère de la Culture et des communications (MCC) validant la présence de familles noires à cet endroit.
Histoire à suivre...

Références :
BONNELLY, Christian, agent de recherche à la Commission de la toponymie, Gouvernement du Québec.
CHERRY, Paul, The Gazette, Montréal, 6 septembre 2000, p. A-1-2.
Un éditeur anglais à Coaticook !
C'est toujours en cherchant une information que l'on découvre autre chose que ce que l'on cherchait... C'est de cette façon que M. Roch Létourneau a découvert qu'un certain monsieur S. C. Smith se trouvait à être l'éditeur et le propriétaire du Coaticook Observer. Cet homme est natif d'Angleterre, où il est né en 1831. Par la suite, il s'est établi à Coaticook en] 878. Intéressant !

Livre de la trouvaille : Historical Atlas of Quebec Eastern Townships, Cumming
Publishers, Stratford, Ontario, 1881, 88 p.

Correction
Dans l'article sur les forgerons Hugron paru dans Le Courant de l'été 2000, il est mentionné que M. Marcel Ilugron et Mme Claudette Cliche se sont mariés en 1969. Ils se sont en fait mariés un an avant soit en 1968.

Le Old Home Week

Voici le programme d'activités d'une fête s'étant déroulée à Coaticook au mois d'août de l'année 1914. Celle-ci était une activité de retrouvailles pour d'anciens résidents de Coaticook. On peut lire dans ce programme qu'il y avait des courses de chevaux, des pièces de théâtre ainsi que des concerts d'harmonie. Entre autre, un de ces concerts s'est joué au Market Place (maintenant le parc Chartier).

Le Courant

Le Courant est publié par la Société une fois par année. Membres de la société, historiens professionnels et amateurs partagent avec les lecteurs le fruit de leurs recherches. Les textes sont disponibles en français et en anglais. La publication de cette revue est rendue possible grâce au soutien de commanditaires locaux que nous remercions avec toute notre gratitude.


Société d'histoire de Coaticook

34, rue Main Est
Coaticook, Québec
819 849-1023
Courriel : info@societehistoirecoaticook.ca

Heures d'ouverture
Du mardi au vendredi :
10 h à 12 h
14 h à 16 h
ou sur rendez-vous.

Droits d'entrée : Aucuns


Dernière mise à jour :
26 mai 2017

Bases de données

Vous pouvez désormais effectuer une recherche de photos sur nos bases de données en ligne.

Collections

23 000 photos provenant du Progrès de Coaticook • Collection du Coaticook Observer des années 1928 à 1938.(complet plus autres dates éparses) • Collection de l'Etoile de l'Est de 1928 à 1938 au complet plus autres copies éparses • Journal Le Progrès de Coaticook depuis 1950 • Nombre approximatif d'objets ou de spécimens dans la collection: 23000

Services de recherche

Nous pouvons retrouver des personnes ayant habité le territoire ou trouver l'origine de certaines maisons ou bâtiments • Fonds d'archives • Conservation ou restauration • Centre d'information • Bibliothèque • Autre: recherches de photos par thèmes ou d'articles de journaux • Informations généalogiques

 

Merci à nos partenaires pour leur soutien financier