•  
  • Culture Coaticook
  • Société d'histoire
  • Pavillon des arts
  • Musée Beaulne
  • Harmonie
  • Coatic'Art
  • Bibliothèque
 
Entête

Le Courant

Automne 2009 | 11

La famille Jenks de Coaticook

Randy Yates


Les origines de la famille Jenks de Coaticook peuvent être retracées jusqu’au milieu du seizième siècle. M. Joseph Jenks, père, est né en Angleterre en 1602. Ferblantier, il immigra en Amérique et fonda la première filiale de la compagnie American Iron Works à Saugus (Massachusetts). Cette compagnie fabriquait des produits pour usage domestique, tels des casseroles, des bouilloires et des poêlons, ainsi que des lames de scies et de faucilles.

Son fils, Joseph, suit les traces de son père, lorsqu'en 1671, il entreprend la construction d'une forge sur la rivière Blackstone. À proximité de Pawtucket Falls, le site deviendra éventuellement le village de Pawtucket (Rhode Island), un centre où l'on fabrique des outils agricoles et domestiques, objets nécessaires à la survie de la colonie.

La branche canadienne de la famille Jenks est issu de Nathaniel M. Jenks né le 14 octobre 1818 à Burke (Vermont). Il étudia à l'académie Lyndon et poursuivit ensuite ses études en médecine au Vermont Medical College à Woodstook d'où il obtint son diplôme en médecine.

En 1846, Nathaniel Jenks, déménage à Barnston Corner, où il ouvre son cabinet de médecin. En 1847, il maria Lucy Thornton. Le bottin des Cantons de l'Est inscrit Nathaniel Jenks comme médecin et mentionne que Barnston se trouve entre Coaticook et Ayer's Flat et que la banque la plus proche se situe à Coaticook. Les commerces listés dans ce même bottin sont : John Albee, cordonnier; L.L. Belknap, scierie; A.A. Benoit, magasin général; W.H. Hill, entrepreneur de pompes funèbres; William Oulton, forgeron; H.E. Corliss, scierie et George W. Allan, hôtelier. Au total, il y avait vingt et un commerces répertoriés pour une population de cent cinquante personnes.
Le docteur Jenks joua un rôle important dans le développement de Barnston et de la communauté avoisinante. Non seulement il offrait des soins médicaux aux habitants de la région, il était aussi fermier, maire, fondateur de l'académie et fondateur de l'église, ainsi que développeur de routes. En août 1914, ses petits-fils, Archie et Abbot Jenks ont dédié un monument commémoratif en son nom à Barnston Corner. L'inscription se lit: « Érigé en honneur de Nathaniel Jenks, docteur en médecine, à qui la Valley Road doit son existence... » Le docteur Jenks et Lucy Thornton eurent quatre enfants. Lucy est décédée, en 1861 en donnant naissance à Minnie. Plus tard, Minnie Jenks maria Claude Baldwin et ils s'installèrent à Portland (Oregon). John Nathaniel Jenks est né à Barnston en 1848. Il maria Kate Cole et ils vécurent à Barnston. Instruit à Darmouth, il devient le directeur de l'académie de Barnston en 1870. Plus tard, il travailla comme douanier à Coaticook. Leslie Hall Jenks est né en 1849. Il maria Nancy Cushing de Coaticook. Dentiste, il établit sa pratique à sa résidence au coin de Pleasant et Cutting à Coaticook. Le 11 novembre 1873, en préparation pour la grande ouverture de sa clinique, il achète une chaise de dentiste ainsi que des limes, de la poudre à dents et d'autres instruments, de Samuel White de Philadelphie, pour la somme de cinquante dollars. Né en 1893, Abbot Jenks était le cadet de deux garçons. Il maria Irene Buckland et travailla comme agent de placements; il s'intéresse aussi à l'élevage de visons. Ils n'eurent aucun enfant. Abbot décède en 1957. Archie Jenks est né en 1889. Il étudiait la médecine dentaire à l'université McGill lorsque la Première Guerre Mondiale éclata. Le 18 février 1915, il s'enrôle dans la Force expéditionnaire du Canada outre-mer. Le soldat Jenks est assigné au Third Canadian General Hospital (McGill) et le 6 mai 1915, il embarqua, à Montréal à destination de l'Angleterre, sur le navire Metagama. Archie passe la majorité des trois prochaines années en Belgique. Il travaille comme officier médical et passe du temps dans les tranchées. À la fin de 1916, prêt pour un changement, il se joint au Royal Flying Corps où il reçoit une formation en tant que navigateur. Avec le temps il est promu à Lieutenant d'aviation (observateur). Le Lieutenant d'aviation Jenks retourne en France et en 7 mois il abat sept avions allemands; on le surnomme: « ACE ». Le Lieutenant Jenks est officiellement libéré de ses fonctions le 17 mars 1917. Il retourne à la vie de civil où il devient dentiste à Montréal. Malheureusement, après la mort tragique de son enfant, il devient dépressif et s'enlève la vie en juillet 1938. Il repose dans le lot familial au cimetière Mount Forest à Coaticook.

Le Courant

Le Courant est publié par la Société une fois par année. Membres de la société, historiens professionnels et amateurs partagent avec les lecteurs le fruit de leurs recherches. Les textes sont disponibles en français et en anglais. La publication de cette revue est rendue possible grâce au soutien de commanditaires locaux que nous remercions avec toute notre gratitude.


Société d'histoire de Coaticook

34, rue Main Est
Coaticook, Québec
819 849-1023
Courriel : info@societehistoirecoaticook.ca

Heures d'ouverture
Du mardi au vendredi :
10 h à 12 h
14 h à 16 h
ou sur rendez-vous.

Droits d'entrée : Aucuns


Dernière mise à jour :
26 mai 2017

Bases de données

Vous pouvez désormais effectuer une recherche de photos sur nos bases de données en ligne.

Collections

23 000 photos provenant du Progrès de Coaticook • Collection du Coaticook Observer des années 1928 à 1938.(complet plus autres dates éparses) • Collection de l'Etoile de l'Est de 1928 à 1938 au complet plus autres copies éparses • Journal Le Progrès de Coaticook depuis 1950 • Nombre approximatif d'objets ou de spécimens dans la collection: 23000

Services de recherche

Nous pouvons retrouver des personnes ayant habité le territoire ou trouver l'origine de certaines maisons ou bâtiments • Fonds d'archives • Conservation ou restauration • Centre d'information • Bibliothèque • Autre: recherches de photos par thèmes ou d'articles de journaux • Informations généalogiques

 

Merci à nos partenaires pour leur soutien financier