•  
  • Culture Coaticook
  • Société d'histoire
  • Pavillon des arts
  • Musée Beaulne
  • Harmonie
  • Coatic'Art
  • Bibliothèque
 
Entête

Le Courant

Automne 2012 | 14

Le docteur Ernest Gendreau

Le docteur Ernest Gendreau Il est toujours intéressant et important de souligner les personnages qui ont fait leur marque dans notre localité ou à l’extérieur au cours de l’histoire. Il est ainsi d’un grand intérêt de mentionner le passage de M. Ernest Gendreau, d’autant plus qu’il fut reconnu à travers le monde pour ses travaux et découvertes dans le domaine scientifique. M. Ernest Gendreau était natif de Coaticook, il est né le 24 octobre 1879. Il était le fils de M. Jean Baptiste Gendreau et de Mme Marie-Rose Durocher. M. Jean Baptiste Gendreau était très connu à Coaticook car il était notaire, secrétaire-trésorier de la municipalité et s’occupa activement de plusieurs organismes sociaux. Le Dr Gendreau fit ses études classiques au Séminaire de St-Hyacinthe de 1893 à 1899. Lors de ces études, il rencontra Mgr Choquette qui s’intéressa et jeta les bases des futures recherches de M. Gendreau. Après un stage chez les Pères Jésuites de Montréal, M. Gendreau s’en alla étudier en Europe et à Londres. Il passa passablement d’années d’étude à l’Université de Paris. C’est delà qu’il obtint ses titres de médecin, de docteur en philosophie et en théologie morale, licencié ès-sciences. Il poursuivi des études en chimie, en physique et en mathématique à l’Université d’Angers, au Collège de France et à la Sorbonne après un stage à l’Institut Pasteur. Il fit un séjour à l’University College, au King’s College et à l’Imperial College of Sciences de Londres. En 1917, il était chargé du laboratoire de la ville de Paris, assistant de radiologie à l’hôpital Saint-Antoine de Paris. En 1918, il était chef du laboratoire du gouvernement militaire de Paris. En mai 1920, il entre en fonction à l’Université de Montréal comme directeur des études à la faculté de médecine, puis de directeur des études à la faculté des Sciences. Il est membre du sénat académique et du Conseil universitaire, il est directeur de l’Institut du Radium de Montréal, qu’il a fondé en 1922 comme organisme distinct , mais auquel l’Université de Montréal participe par la Commission du Radium, composé de professeurs des facultés de Médecine et de Sciences et de représentants du gouvernement provincial et de la Ville de Montréal. Il est une autorité en radiologie, pendant plus de dix ans (1928-1942), il fut président d’honneur de la plupart des Congrès de Radiologie dans le monde entier. Le 6 mars 1941, les journaux de Montréal annonçaient que le directeur de l’Institut de Radium de Montréal, venait d’être chargé par l’Organisation panaméricaine de la lutte contre le cancer d’organiser et d’intensifier cette lutte par tout le Canada. Le Docteur Gendreau fait partie du bureau de direction de l’Organisation panaméricaine qui compte des représentants de vingt pays des trois Amériques. Il fait également partie du conseil central de l’Union internationale de la lutte contre le cancer. Il a prit sa retraite en 1945. Il fut représentant de l’Université dans plusieurs congrès scientifiques. À ce titre il a fait de nombreuses conférences, à Montréal, au Canada et à l’étranger. Faisant un choix parmi ses nombreux titres on peut mentionner qu’il fut président de l’Association des Radiologistes du Canada; membre du Conseil Exécutif de la section médicale du Conseil National des Recherches où il avait pour collègues Banting, Collip et les doyens des facultés de Médecine des Universités McGill et de Toronto; représentant de la Canadian Medical Association dans la Section Médicale de la Commission de la Radio-interférence et président du Comité des Appareils médicaux; membre des sociétés d’Urologie, des Études Scientifiques de la Tuberculose, de Radiologie médicale de France, de Radiologie de l’Électrothérapie, de Physique, Française de Gastro-Entérologie, Internationale de Gastro-Entérologie; vice-président de l’American Radium Society et membre du Comité des recherches médicales du Conseil National à Ottawa. Son talent et son affabilité lui valurent d’être reconnu et apprécié à travers le monde. L’importance du service radiologique et l’influence du Dr Gendreau eurent vite fait de montrer aux membres de l’Université la nécessité pour le Canada et l’Amérique de posséder une institution capable de rivaliser avec les meilleurs du genre dans le monde. Toute une génération bénéficie de ses vastes connaissances et de son expérience. Sous son habile direction, un groupe se livre à des travaux de recherche pour l’avancement de la science. Il est un aimable causeur et un professeur rempli d’intérêt qui possède le talent de tempérer par un langage imagé des sujets parfois arides. Le Dr Gendreau est connu comme un agréable conférencier. Les sujets de ces conférences évoquent de merveilleux souvenirs d’intéressantes discussions et d’agréables causeries très instructives. Le docteur Ernest Gendreau est décédé le 5 juin 1949 à l’âge de 69 ans. Il était célibataire. Par son talent, son expérience et ses travaux M. le Docteur Gendreau fait le bonheur de son pays et Coaticook s’enorgueillit qu’il soit un des nôtres. Références : L’Étoile de l’Est Site des Anciens du Séminaire de St-Hyacinthe

 

Docteur Ernest Gendreau

Docteur Ernest Gendreau

Le Courant

Le Courant est publié par la Société une fois par année. Membres de la société, historiens professionnels et amateurs partagent avec les lecteurs le fruit de leurs recherches. Les textes sont disponibles en français et en anglais. La publication de cette revue est rendue possible grâce au soutien de commanditaires locaux que nous remercions avec toute notre gratitude.


Société d'histoire de Coaticook

34, rue Main Est
Coaticook, Québec
819 849-1023
Courriel : info@societehistoirecoaticook.ca

Heures d'ouverture
Du mardi au vendredi :
10 h à 12 h
14 h à 16 h
ou sur rendez-vous.

Droits d'entrée : Aucuns


Dernière mise à jour :
26 mai 2017

Bases de données

Vous pouvez désormais effectuer une recherche de photos sur nos bases de données en ligne.

Vous pouvez maintenant également faire des recherches dans nos fonds et collections d'archives par le Portail des archives des Cantons-de-l'Est.

Collections

Journaux et photos du Progrès de Coaticook depuis 1950 • Collection du Coaticook Observer des années 1928 à 1938. • Collection de l'Etoile de l'Est de 1928 à 1938.

Services de recherche

Fonds d'archives • Conservation • Bibliothèque • Recherches en archives • Informations généalogiques

Merci à nos partenaires pour leur soutien financier