•  
  • Culture Coaticook
  • Société d'histoire
  • Pavillon des arts
  • Musée Beaulne
  • Harmonie
  • Coatic'Art
  • Bibliothèque
 
Entête

Le Courant

Automne 2015 | 17

Épicerie ''Alouette'' Lapointe

Épicerie ‘Alouette’ Lapointe Natif de Cookshire, Léopold Lapointe âgé de dix-neuf ans, arrive en avril 1932 par le train du Grand Trunk et demeure pensionnaire chez les Laberge de la rue St-Jean-Baptiste jusqu’à son mariage en décembre 1933 à Germaine Beaulieu aussi native de Cookshire. Il devient paroissien de St-Edmond en louant à la naissance de l’aînée Pauline, un logement de deux pièces au 379 rue St-Edmond (propriété d’Alfred Guilmour). En 1944, il achète la maison de M. Edmond Blain (résidence du dentiste Desroches) sise au 241 rue Child (démolie). En 1945, il ouvre sur la rue Child en société avec Charle-Émile Audet (futur maire) l’épicerie libre service Audet & Lapointe (ancien Café central). Il occupe ensuite plusieurs fonctions, commis au magasin Salois, cheminot pour la compagnie ferroviaire et homme de maintenance de nuit à l’hôtel Child. Il achète en 1952 l’épicerie-boucherie que Ludger Deslongchamps a ouvert sur la rue St-Edmond en 1936. A l’aide de son épouse et ses deux fils aînés Gilles et Jacques, il augmente l’inventaire pour offrir toujours davantage de produits à sa clientèle. La boucherie est effectuée par Noë Jubinville, puis viendront le remplacer, Denis Arsenault, Guy Jalbert, puis Gilles. Avec l’agrandissement via la véranda par le constructeur Aimé Perron en 1957, d’autres commis se sont ajoutés dont les frères Daniel et Luc Péloquin, Jacques Boivin et les livreurs Achille Scalabrini et André Guimond. En 1963, Gilles prend la gérance de l’épicerie-boucherie quand Léopold prend sa pré-retraite. Le magasin n’ouvrait pas le dimanche et était fermé le mercredi après-midi. Il ferme définitivement en 1976. Au fil des années, la bannière Alouette devient ‘Rouge et Blanc’. De la superficie d’un dépanneur, le magasin offrait l’épicerie, la boucherie, fruits et légumes, bières, biscuits en vrac, livraison, commandes téléphoniques et crédit (facturation manuelle avec entrée dans le Grand Livre et réglée par chèque personnel de paye mensuellement ou plus tard, parfois beaucoup plus tard…). En plus, c’était la grande mode de distribution des timbres de fidélité. Les clients collaient comme dans la pièce de théâtre et la comédie musicale Les Belles-sœurs de Michel Tremblay des timbres Gold Star dans les carnets échangeables contre des articles ménagers ou de sport. Bernard Lapointe

Le Courant

Le Courant est publié par la Société une fois par année. Membres de la société, historiens professionnels et amateurs partagent avec les lecteurs le fruit de leurs recherches. Les textes sont disponibles en français et en anglais. La publication de cette revue est rendue possible grâce au soutien de commanditaires locaux que nous remercions avec toute notre gratitude.


Société d'histoire de Coaticook

34, rue Main Est
Coaticook, Québec
819 849-1023
Courriel : info@societehistoirecoaticook.ca

Heures d'ouverture
Du mardi au vendredi :
10 h à 12 h
14 h à 16 h
ou sur rendez-vous.

Droits d'entrée : Aucuns


Dernière mise à jour :
26 mai 2017

Bases de données

Vous pouvez désormais effectuer une recherche de photos sur nos bases de données en ligne.

Collections

23 000 photos provenant du Progrès de Coaticook • Collection du Coaticook Observer des années 1928 à 1938.(complet plus autres dates éparses) • Collection de l'Etoile de l'Est de 1928 à 1938 au complet plus autres copies éparses • Journal Le Progrès de Coaticook depuis 1950 • Nombre approximatif d'objets ou de spécimens dans la collection: 23000

Services de recherche

Nous pouvons retrouver des personnes ayant habité le territoire ou trouver l'origine de certaines maisons ou bâtiments • Fonds d'archives • Conservation ou restauration • Centre d'information • Bibliothèque • Autre: recherches de photos par thèmes ou d'articles de journaux • Informations généalogiques

 

Merci à nos partenaires pour leur soutien financier